Sentier des narcisses aux Pléiades

Le sentier des narcisses aux Pléiades est un splendide parcours qui traverse des grandes prairies. Entre mi-mai et fin-mai les narcisses envahissent ces espaces et laissent les visiteurs complètement émerveillés. À tout ça s'ajoutent de beaux panoramas sur les Préalpes et le lac Léman.

Détails du parcours

Région: Vaud.

Point de départ: Parking des Motalles (1205 m).

Accessible en transport publics: Oui.

Point culminant: La Châ (1397 m).

Dénivelé positif: 220 m.

Distance: 4.8 km.

Temps de marche: 01h30.

Difficulté: Randonnée T1.

Date de la course: 24 mai 2020.


Description

Accès

Accès en voiture

Prendre l'autoroute A9 jusqu'à la sortie Vevey puis rejoindre le village de Blonay. Suivre ensuite les indications pour Les Pléiades. La route n'est pas très large mais les voitures peuvent généralement se croiser sans problèmes. Continuer jusqu'au parking Les Motalles, aux abords du hameau de Lally.

Pendant la saison des narcisses, tout particulièrement en fin de semaine, l'endroit est pris d'assaut. Mieux vaut planifier la randonnée en semaine ou arriver sur place relativement tôt! Nous y sommes allés pour 9h30 et il y avait une vingtaine de voitures garées…

Accès en transports publics

Prendre le train crémaillère au départ de la gare de Vevey jusqu'aux Pléiades (terminus). La balade commence alors par la descente qui gagne la Route de Lally.

Du parking des Motalles au marais des Tenasses

Depuis le parking des Motalles partir plein N sur une route carrossable en direction des Tenasses (si jamais les panneaux du tourisme pédestre sont à proximité du pont à l'entrée du hameau de Lally). Une vingtaine de mètres plus loin continuer sur le branchement de gauche (suivre le balisage jaune). Rapidement on passe d'une route carrossable à une passerelle en bois. Elle est indispensable pour progresser sans s'enfoncer dans le sol humide du marais des Tenasses. On passe à côté d'un large panneau didactique qui décrit l'histoire du marais.

La passerelle, longue quelques 600 mètres, traverse les prairies. Par la suite on retrouve un chemin classique.

Les plantes carnivores

Pendant que nous marchions sur la passerelle, mon fils a demandé à revoir les plantes carnivores qui poussent à l'intérieur de la tourbière. Le marais mérite à lui seul une balade dans le coin (et vue sa beauté nous avons déjà fait cela plusieurs fois en famille).

À la bifurcation, juste après la fin de la passerelle, nous sommes donc partis à droite (direction Les Avants sur les panneaux jaunes) et suivi une autre passerelle qui pénètre dans le marais des Tenasses et sa dense végétation.

Une bonne centaine de mètres plus loin nous avons rejoint une clairière. Le sol du marais est, par définition, très acide, gorgé d’eau et pauvre en nutriments car alimenté uniquement par la pluie. Dans ce milieu seulement quelques espèces très spécialisées peuvent survivre. C’est le cas des plantes carnivores qui poussent à cet endroit dépourvu d'arbre et qui compensent le manque de substances nutritives dans le sol par la chasse aux insectes.

Nous avons admiré les petites plantes pour quelques instants, puis nous sommes retournés à la bifurcation.

Les champs de narcisses

Continuer plein N en direction de Prantin (panneaux jaunes). Peu à peu les prairies deviennent de plus en plus blanches: nous avions, face à nous, des champs de narcisses à perte de vue. Le panorama était tout simplement à couper le souffle!

Suivre la route forestière jusqu'à la jolie étable de Prantin. Un large chemin remonte sur la gauche à travers les champs. Au départ de la montée nous avons remarqué quelque chose de très frappant: les narcisses étaient en abondance que sur la gauche. Les prairies de droite sont en effet pâturées précocement et le nombre de ces magnifiques fleurs ne cesse d'y diminuer. Le pire est que dans quelques années ces plantes bulbeuses risquent de disparaître complètement de certaines parcelles…

Remonter d'une pente constante à travers des sublimes champs de narcisses jusqu'à rejoindre une route carrossable sur la crête. Continuer ensuite l'ascension sur la route. Les champs de narcisses sont plus petits, mais pas moins beaux.

La route passe à côté du restaurant de La Châ puis continue jusqu'au sommet où il y a l'arrivée du télésiège qui porte le même nom.

Respecter et protéger les narcisses

C'est peu avant de rejoindre l'arrivée du télésiège que mon fils m'a fait remarquer une personne avec un bouquet de narcisses dans la main. Elle était malheureusement déjà trop loin pour que je puisse la remercier de son geste égoïste!

Depuis des décennies, les prairies à narcisses sont en forte diminution dans toute la Riviera. La cause principale de ce déclin est la gestion trop précoce des alpages. Pour remédier à cela des agriculteurs fauchent tardivement une partie des prairies pour permettre à ces magnifiques fleurs d'accomplir leur cycle vital.

Les promeneurs peuvent aussi protéger les narcisses. Des panneaux installés le long du parcours leur demandent de rester sur les chemins, de ne pas marcher dans les prairies pour éviter de piétiner les fleurs et de ne pas cueillir les narcisses. Hélas des personnes insensibles et égoïstes ignorent chaque année ces demandes. Et pour quelles raisons? Pour économiser quelques sous chez un fleuriste? Pour avoir une photo "parfaite" à partager sur les réseaux sociaux? Bref, j'ai parfois de la peine à comprendre le comportement de certains êtres humains…

Retour

Depuis le sommet continuer tout droit et entamer la descente en direction des Pléiades. Quelques ouvertures dans la forêt nous donnent des magnifiques panoramas sur les Dents du Midi et le lac Léman.

Nous nous approchions de la mi-journée et de plus en plus de monde était sur les chemins. Par moments les visiteurs arrivaient en troupeaux. C'étaient probablement les touristes qui ont emprunté le train jusqu'aux Pléiades

Continuer la descente jusqu'à la route carrossable en contrebas de la gare des Pléiades et poursuivre ensuite la descente à gauche. Il était presque midi quand nous avons rejoint cette route carrossable. Il y avait de plus en plus de monde qui montait. Quand nous avons gagné la route de Lally toutes les places de parc étaient occupées et beaucoup de conducteurs derrière leur volant étaient à la recherche d'une place.

Rejointe la route de Lally, continuer de nouveau à gauche jusqu'à rejoindre le parking de Tenasses quelques 250 mètres plus loin.


Photos


Commentaires