De Crissier à Cheseaux le long de la Mèbre

À quelques pas de la zone industrielle de Crissier, la Mèbre s'écoule au coeur des bois dans un décor sauvage. Un sentier bien entretenu permet de remonter le long du cours d'eau pour une balade dépaysante.

Détails du parcours

Région: Vaud.

Point de départ: Crissier (455 m).

Point d'arrivée: Vernand Bel-Air (604 m).

Accessible en transport publics: Oui.

Point culminant: Vernand Bel-Air (604 m).

Dénivelé positif: 220 m.

Distance: 5.9 km.

Temps de marche: 01h45.

Difficulté: Randonnée T2.

Date de la course: 14 août 2019.


Description

Accès

Accès en voiture

Le point de départ et d'arrivée sont différents et l'accès en transports publics est à privilégier. Cela dit, un petit parking est disponible à l'entrée du village de Crissier au croisement du Chemin de Bré et de la Route du Centre, environ 100 mètres NNW de l'arrêt Bré.

Accès en transports publics

Rejoindre l'arrêt Bré des Transports publics lausannois (TL) soit en empruntant la ligne 18 au départ de Lausanne-Flon, soit par la ligne 32 depuis la gare CFF de Renens (depuis l'arrêt Renens-Gare Nord).

De Crissier à l'Ancien Moulin

Depuis l'arrêt du bus Bré, marcher SE (en direction de Prilly) sur le trottoir le long de la route principale. Environ 250 mètres plus loin, un petit panneau brun indique le départ du Sentier de la Cascade. Ces panneaux bruns sont le balisage officiel du sentier et on en retrouve tout au long du parcours jusqu'à la cascade.

Quitter la route principale et poursuivre à gauche sur une route secondaire. Une cinquantaine de mètres plus loin tourner à droite puis toute de suite à gauche. Suivre la route goudronnée entre la rivière de la Mèbre (à gauche, partiellement cachée par des grands arbres) et les dépôts de voiture (à droite). L'endroit n'as vraiment aucun charme, mais heureusement le décor va complètement changer environ 250 mètres plus loin…

Dès que le chemin entre en forêt on a la possibilité de contempler la Mèbre et ses méandres. Un sentier bien entretenu remonte le long du cours d'eau. Après quelques minutes on n'entend (quasiment) que des sons de la nature: l'eau qui coule, les oiseaux qui chantent, …

L'endroit est paisible et ombragé et la température est très agréable même en plein mois d'août. Régulièrement on peut rejoindre le bord de l'eau. Bien évidemment mon fils s'est arrêté à plusieurs reprises pour jeter des cailloux dans l'eau ou pour jouer au pirate qui cherche un trésor caché. Bref, il a laissé libre cours à l'imagination en inventant des petits jeux.

Avec toutes ces activités le rythme de marche était relativement lent et il nous a fallu un certain temps pour arriver à ce qui reste du barrage de la Pétause et de son échelle à poissons ou atteindre le premier pont en bois (pourtant qu'à quelques centaines de mètres de l'entrée en forêt).

De l'autre côté du pont on gagne rapidement une bifurcation. Poursuivre tout droit (ne pas emprunter le sentier qui part à droite). Après une centaine de mètres on gagne un nouveau croisement. Continuer encore une fois tout droit (ne pas traverser le pont).

Quelques dizaines de mètres plus loin on aperçoit des petits murets en pierre. Ce sont les ruines du Moulin-Dessus dont l'existence remonte au XIV siècle. À l'intérieur des fondations on peut observer, au sol, deux roues de meule en pierre qui servaient à moudre le grain. À côté des ruines une roue à eau fera le bonheur des plus petits (et de grands) qui pourront s'amuser à la faire tourner à vide.

De l'Ancien Moulin à la Cascade de la Mèbre

Après la courte visite de l'ancien moulin, suivre le chemin bien marqué qui continue à remonter le long du cours d'eau. Après environ 500 mètres un pont en bois permet de traverser la Mèbre et de rejoindre l'autre rive. Le sentier, recouvert de copeaux, monte légèrement en faisant un large virage par la droite.

Continuer à suivre le sentier recouvert de copeaux (ne pas partir à gauche à plusieurs reprises) jusqu'à arriver au pied d'imposants blocs rocheux que la Mèbre a façonné en érodant dans les couches de molasse, une roche friable constituée de sables consolidées. À une époque lointaine on a utilisé cette roche pour construire certains bâtiments d'importance, dont la cathédrale de Lausanne. Avec le temps la Pierre à Quatre Sous, nommée ainsi à cause de sa faible valeur, a été remplacée par d'autres matériaux de construction.

En avançant, le bruit de voitures est de plus en plus fort. Soudainement on se retrouve sous le viaduc de l'autoroute. L'endroit est très moche et particulièrement bruyant. Passer sous le pont et suivre le balisage jaune jusqu'à retrouver un chemin bien marqué qui poursuit la remontée le long de la rivière. Le sentier mène jusqu’à la fameuse cascade de la Mèbre.

J'ai eu une grande envie d'aller directement sous la cascade pour me rafraîchir, dommage que je n'avais pas pris de maillot de bain (ni de linge pour me sécher). Nous nous sommes limités à plonger nos pieds dans l'eau peu profonde. Nous avons aussi profité d'un banc installé dans le coin pour nous asseoir et profiter de ce paisible endroit.

De la Cascade de la Mèbre à Cheseaux par les Bois de Vernand Dessous

Monter la trentaine de marches en bois et continuer à suivre le chemin jusqu'à rejoindre une route goudronnée. Le balisage du sentier de la cascade, qui fait une boucle, indique de partir à gauche. Nous sommes partis à droite en suivant le balisage jaune du tourisme pédestre.

Après environ 350 m, un chemin bien marqué (pas indiqué sur les cartes topographiques) part à droite. Sur la route il faisait passablement chaud, nous avons donc choisi de partir à l’aventure et nous avons suivi le chemin et pénétré dans la forêt touffue.

Le sentier serpente dans la forêt en restant à quelques dizaines de mètres de la rivière. Aux quelques croisements nous avons toujours opté pour le branchement de droite qui restait le plus proche du cours d'eau. Nous avons continué à serpenter dans la forêt jusqu'à gagner P. 546, où on retrouve un sentier balisé.

À P. 546, partir à droite et emprunter le pont en bois qui traverse la Mèbre. Sur l'autre rive le Sentier à Lucien remonte dans les Bois de Vernand Dessous. La pente est raide et des marches en bois ont été installés. À moitié de la montée on tombe sur un Parking pour balais magiques. Plus loin des chauves-souris et des sourcières sont disséminées le long du chemin. En haut de la pente, un panneau nous prévient que nous nous trouvons dans le Trou de la Sorcière. Voilà que tout s'explique. Cette découverte courte mais très sympa a redonné un peu de motivation à mon fils qui commençait à accuser la fatigue…

On arrive ainsi à un nouveau croisement. Le sentier balisé continue à gauche, mais mon fils a voulu à tout prix partir à droite et emprunter le pont qui traverse le ruisseau qui porte le même nom que la forêt. Au croisement suivant nous avons poursuivi à gauche et continué jusqu'à rejoindre une route forestière. De là poursuivre en suivant le balisage jaune.

Nous avons suivi les panneaux du tourisme pédestre en direction de Cheseaux sur un bon kilomètre. Mon fils était particulièrement fatigué et à proximité de la zone industrielle Vernand Bel-Air (à hauteur du premier bâtiment), nous avons bifurqué à droite et nous sommes passés entre les bâtiments jusqu'à rejoindre l'arrêt Bel-Air du LEB (le train de la ligne Lausanne–Echallens–Bercher). Depuis hauteur de zone industrielle il est tout à fait possible de continuer à suivre le chemin jusqu'à gagner la gare du LEB de Cheseaux (suivre le balisage jaune).

Des trains circulent régulièrement et ramènent au Flon, au centre-ville de Lausanne depuis où il est possible de prendre le Metro M2 jusqu'à la Gare CFF de Lausanne.


Photos


Commentaires