Sentier des Mines du Mont Chemin

Le sentier des mines du Mont Chemin et un joli parcours didactique, facilement accessible à tout le monde, qui serpente à travers les mélèzes et qui offre des beaux points de vue sur les montagnes environnantes et la vallée du Rhône. Les plus téméraires pourront même visiter une des mines.

Détails du parcours

Région: Valais.

Point de départ: Col des Planches (1408 m).

Accessible en transport publics: Oui.

Point culminant: (Tout prêt de la) Tête des Econduits (1440 m).

Dénivelé positif: 215 m.

Distance: 4.7 km.

Temps de marche: 01h30.

Difficulté: Randonnée T1.

Date de la course: 22 avril 2020.


Description

Accès

Accès en voiture

Prendre l'autoroute A9 jusqu'à Martigny, puis continuer sur la E27 en direction du Grand St-Bernard. Au giratoire à la sortie du Tunnel du Mont-Chemin, continuer en direction de Martigny-Croix. Au giratoire suivant, poursuivre vers le Col des Planches. Suivre la route sur 10 km environ, jusqu'au Col de Planches où on trouve un petit parking. Le week-end, il vaut mieux ne pas arriver trop tard pour trouver une place!

Accès en transports publics

Le Col des Planches est desservi par des cars postaux au départ de la gare de Martigny.

Du Col des Planches aux mines de La Crettaz

Du col des Planches, suivre la route principale en direction de Sembrancher. Après quelques pas nous sommes devant une place de pique-nique avec des tables et des bancs. On retrouve aussi le premier des 11 panneaux didactiques éparpillés le long du chemin. Les panneaux ont l'emblème du sentier des mines: un lutin gardien des métaux précieux de la terre.

Continuer à suivre la Route du Col des Planches depuis où on a une vue imprenable sur Le Catogne (en face) et les hautes falaises de La Crevasse (à gauche). Environ 200 mètres plus loin bifurquer à droite sur une route forestière qui remonte dans les pâturages.

Dans la montée nous avons remarqué un panneau, un peu de travers, avec l'inscription "Pierre à cupules". Intrigués nous avons décidé de bifurquer à droite et remonter le chemin à la recherche de cette pierre. À une centaine de mètres nous avons trouvé un gros bloc au milieu des pâturages. Un panneau nous explique pourquoi la pierre a été nommée ainsi.

Retourner à la route forestière par le même chemin, puis continuer à monter sur quelques dizaines de mètres. Au virage, poursuivre sur la route (ne pas suivre les panneaux du tourisme pédestre!).

Quelques virages plus loin la route pénètre dans une forêt éparse de mélèzes. Par-ci et par là des lutins peints sur des troncs d'arbres indiquent le parcours à suivre. 150 mètres plus loin bifurquer à gauche sur un chemin qui contourne le sommet de la Tête des Econduits en remontant en forêt d'une pente très douce.

Il ne faut pas marcher longtemps pour atteindre les Mines de La Crettaz. L'accès est bloqué par un portail barreaudé à cause du risque d'éboulement. Nous avons guigné à l'intérieur du tunnel avant de poursuivre.

Des mines de La Crettaz à la mine à Hubacher

Quelques minutes plus tard on passe à côté d'une nouvelle entrée. Le portail qui bloquait l'accès à la mine a été détruit, mais l'étroitesse et l'état du tunnel ne donne pas du tout envie de l'explorer…

Après un faux plat, le sentier descend en courts lacets jusqu'à rejoindre une route forestière. La remonter sur quelques dizaines de mètres et gagner une aire de pique-nique. À côté des classiques tables et bancs on peut admirer et jouer avec des vieux wagons miniers. L'aire était déserte, nous en avons profité pour nous installer et faire une pause.

Poursuivre par le large chemin qui descends jusqu'à l'entrée de la mine à Hubacher.

Un panneau y interdit l'accès sans une autorisation de la commune. L'entrée n'est pas bloquée, si vous décidez donc d'entrer c'est à votre risque et péril. Une bonne lampe de poche ou frontale est indispensable pour visiter le tunnel. Un casque est aussi fortement recommandé. Nous avons pénétré une petite centaine de mètres, puis le noir était trop impressionnant pour mon fils qui a souhaité rebrousser chemin.

De la mine à Hubacher au Col des Planches

Retournés à la lumière du jour, nous sommes revenus sur nos pas sur une cinquantaine de mètres puis nous avons poursuivi sur le chemin de gauche qui descends dans une pinède.

La mine de fer de Chez Larze n'est qu'à quelques centaines de mètres. Bien que l'accès de cette mine ne soit pas bloqué, il est vraiment déconseillé de s'y aventurer.

Après un large virage le chemin débouche sur une route forestière. Partir à droite et environ 150 m plus loin bifurquer à gauche. Un large chemin mène à la carrière de marbre blanc et d'amiante. Après une courte montée le chemin rejoint une nouvelle route forestière. Partir à droite. Il s'ensuit environ 800 mètres de faux-plat avant de rejoindre la route principale.

Les derniers 500 mètres de la randonnée sont les moins intéressants car il faut remonter la route goudronnée jusqu'au col des Planches.


Photos


Commentaires