Marais de Naudry

Le Marais de Naudry est un site de reproduction de batraciens. En 1945 la surface a été assainie (par des drainages) pour en augmenter la productivité agricole et sylvicole. La prairie qui s'est développée a été fauchée jusqu'en 1960 pour récolter la litière. Un projet de revitalisation a commencé en 2009. Afin de garder un maximum d'eau de provenance naturelle, beaucoup d'arbres ont été abattus et les fossés ont été refermés. Aujourd'hui on peut admirer l'étang et les zones marécageuses aux alentours et une aulnaie, présente sur la surface la plus humide.

Détails du parcours

Région: Fribourg.

Point de départ: Vauderens, Gare (757 m).

Accessible en transport publics: Oui.

Point culminant: Marais de Naudry (865 m).

Dénivelé positif: 150 m.

Distance: 4.7 km.

Temps de marche: 01h15.

Difficulté: Randonnée T1.

Date de la course: 02 avril 2020.


Description

Accès

Accès en voiture

Suivre l'autoroute A9 jusqu'à la sortie Chexbres. Gagner d'abord Forel, puis Oron ensuite Oron-le-Châtel. À l'intérieur de Oron-le-Châtel, bifurquer en direction de Fribourg / Romont. Après quelques 3 kilomètres, dans le village du Flon, poursuivre à gauche en direction de Vauderens. Suivre la route sur 3.5 km jusqu'à la gare de Vauderens où plusieurs places de parc sont disponibles.

Accès en transports publics

La gare de Vauderens est desservie par des bus sur la ligne MoudonRomont. Consulter les horaires des CFF pour trouver la meilleure correspondance.

De Vauderens au marais de Naudry

Depuis la gare de Vauderens, rejoindre la route cantonale, passer sous les voies du train, puis bifurquer à gauche. Remonter la route sur 100 mètres puis partir à droite (suivre les panneaux jaunes).

Une montée assez raide nous fait traverser le quartier des Mottes. Juste après les dernières maisons on pénètre dans une jolie forêt. L'endroit est tranquille et on entend beaucoup d'oiseaux chanter. 150 mètres plus loin poursuivre sur la route forestière de gauche. La montée dans la forêt est fraîche, calme et paisible.

Continuer tout droit jusqu'à une route goudronnée. Partir à droite puis, moins de 100 mètres plus loin, quitter le chemin pédestre et continuer sur la route de gauche.

En traversant les prairies un petit regard en arrière nous permet d'admirer le Moléson, la Dent de Lys et toute la chaîne jusqu'aux Rocher de Naye. Toutes les pointes et une partie de leurs pentes étaient encore bien enneigés.

Traverser le hameau de Réplana. Passée la dernière maison, poursuivre sur le chemin qui monte d'une pente raide dans la forêt. La montée escarpée est très courte et rapidement on se retrouve à marcher (plus ou moins) à plat. Tout aussi vite on arrive à une bifurcation depuis laquelle, sur la gauche, on aperçoit le marais de Naudry.

Tour de l'étang

Un sentier, non indiqué sur les cartes topographiques, fait le tour de l'étang et quatre postes d'observation jalonnent le parcours. L'aménagement du sentier et la finalisation de certains postes étaient encore en cours lors de notre passage, mais rien qui empêche la visite.

À la bifurcation, nous sommes partis à gauche pour faire le tour en sens horaire. Nous sommes passé devant le poste numéro 2 depuis où on peut, selon les panneaux installés, observer plusieurs espèces de grenouilles. Hélas nous étions trop tôt dans la saison pour pouvoir contempler des amphibiens (en général ils hibernent entre mi-octobre et fin mars).

Nous avons poursuivi jusqu'au poste numéro 1 qui permet d'observer les oiseaux. Des photos accrochées donnent le nom de quelques espèces, mais nous n'avons pas eu besoin d'elles pour reconnaître les trois canards qui étaient sur l'étendue d'eau.

Continuer sur le large chemin sur une petite centaines de mètres, puis poursuivre à droite sur un chemin plus étroit mais très bien marqué. Le poste d'observation de la flore est vite gagné. La suite du chemin était boueuse. Par chance une sente plus sèche permet de contourner sans s'enfoncer dans la gadoue.

Le quatrième poste permet d'observer l'aulnaie, une forêt rare qui dépend de fonds de vallons engorgés d'eau. Dans cette forêt, qui abrite une faune et une flore diversifiées, l'alune prédomine. Cet arbre produit un bois léger car il est très crevassé. Une fois coupé il prend une couleur rouge. Les caractéristiques acoustiques de l'aulne en ont fait un des bois les plus prisés dans la fabrication de guitare haut de gamme.

Quelques 200 mètres plus loin le tour du lac est bouclé. Bien que nous ayons visité le marais trop tôt dans la saison et que nous avons vu très peu de faune et de flore, le paysage est tout de même magnifique.

Du marais de Naudry à Vauderens

À la bifurcation partir à droite, passer à nouveau devant les deux premiers postes puis continuer tout droit sur la route carrossable jusqu'au croisement quelques centaines de mètres plus loin. Partir à gauche. Après une descente on gagne une nouvelle bifurcation (P. 816) partir à droite sur un chemin forestier.

Le bruit d'eau qui coule augmente petit à petit. Environ 400 mètres plus loin bifurquer à gauche et descendre en longeant le Ruisseau de Vauderens. En moins de trois on gagne le village. Poursuivre la descente jusqu'à la route cantonale puis partir à gauche et suivre la route jusqu'à la gare.


Photos

Marais de Naudry

13 juin 2020

Marais de Naudry

02 avril 2020


Commentaires