Les 3 passerelles sur les 3 Veveyses

Pas loin de Châtel Saint-Denis, à la frontière entre les cantons de Vaud et de Fribourg, deux rivières, la Veveyse de Châtel et la Veveyse de Fégire, se réunissent pour devenir la Veveyse. Une jolie randonnée ombragée permet de faire le tour des trois rivières.

Détails du parcours

Région: Vaud, Fribourg.

Point de départ: En Moille-Saulaz (650 m).

Accessible en transport publics: Oui.

Point culminant: Sans nom (720 m).

Dénivelé positif: 235 m.

Distance: 4.1 km.

Temps de marche: 01h30.

Difficulté: Randonnée T1.

Date de la course: 10 mai 2020.


Description

Accès

Accès en voiture

Rejoindre le hameau d'En Moille-Saulaz, sur le territoire des Monts-de-Corsier, soit depuis Vevey (en passant par Jongny), soit depuis Châtel Saint-Denis. Une dizaine de places de parc sont disponible à l'adresse Vieille Route 4, Les Monts-de-Corsier.

Accès en transports publics

Prendre le car postal sur la ligne Vevey GareChâtel Saint-Denis Gare et descendre à l'arrêt Monts de Corsier, Longpraz. Marcher ensuite le long de la Route de Moille-Saulaz sur environ 1.3 km jusqu'au petit parking susmentionné.

D'En Moille-Saulaz à la passerelle sur la Veveyse de Châtel

Depuis le parking du hameau d'En Moille-Saulaz, suivre les panneaux du tourisme pédestre en direction de Châtel-St-Denis. On marche sur une petite route asphaltée sur un bon kilomètre.

Depuis la route on a une belle vue sur Les Pléiades et, plus loin, les Dents du Midi. Notre progression était assez lente car mon fils s'arrêtait tous les trois pas pour observer des fleurs, des insectes, des vaches, des papillons ou n'importe quoi qui méritait d'être contemplé.

Au hameau des Chaux quitter la route et partir à droite en direction de la passerelle (panneaux jaunes). Un chemin forestier descend jusqu'au pont métallique qui traverse la Veveyse de Châtel.

Juste avant la passerelle une sente peu visible remonte sur la gauche sur quelques dizaines de mètres. À plusieurs endroits la sente est coupée par des troncs pourris, ce qui rend ces passages un peu casse-gueule. Après ce court périple sans dangers particuliers nous nous sommes installés au bord de l'eau. L'endroit est très sympa car on peut tromper les pieds dans le ruisseau et les enfants peuvent s'amuser. Mon fils c'est amusé à construire des barrages avec les pierres et à faire gicler l'eau en y jetant les gros cailloux. Il faut tout de même ne pas les perdre de vue car le niveau de l'eau et vite important!

De la passerelle sur la Veveyse de Châtel à celle sur la Veveyse de Fégire

L'endroit était paisible mais à un moment il a fallu retourner à la passerelle sur la Veveyse de Châtel, depuis laquelle on a une belle vue sur le cours d'eau. Et avec le soleil il y avait des magnifiques jeux de lumières.

Il faut marcher qu'une cinquantaine de mètres pour rejoindre la bifurcation du Vieux-Châtel. Poursuivre tout droit en direction de St-Légier. La distance pour rejoindre la deuxième passerelle en bois, celle qui traverse la Veveyse de Fégire, est tout aussi courte.

De la passerelle sur la Veveyse de Fégire à celle sur la Veveyse

On marche encore un court bout à plat, puis c'est le moment de grimper. Une série de marches permet de gravir facilement (et rapidement) la première partie de la pente raide. La suite a été plus délicate car les anciennes barrières de protection en bois avaient été enlevés et les nouvelles n'avaient malheureusement pas encore été installées. Du coup j'ai dû garder un oeil sur mon enfant et le tenir par la main dans les passages les plus exposé. Sans les barrières de protection le degré de difficulté de la randonnée passe à T2 car le risque de chute n'est pas exclu. J'ai néanmoins laissé T1 parce que les pièces détachées pour les nouvelles barrières sont déjà sur place et j'imagine qu'elles seront installées tout prochainement…

Après une partie moins raide on rejoint une route carrossable. Descendre celle-ci sur environ 500 mètres, puis poursuivre à droite en direction de Moille-Saulaz / Passerelle.

Une série de marches nous permet de descendre sans grand inconvénients la première partie. Malheureusement le chemin était par la suite très gras et dans les parties les plus raides ce n'était pas du tout évident de garder l'équilibre, surtout dans les portions où le chemin était en mauvais état. Des barrières en bois sécurisent les endroits les plus risqués et en fin de compte nous avons rejoint la troisième passerelle (celle qui traverse la Veveyse) sans avoir sali nos derrières.

De la passerelle sur la Veveyse à Moille-Saulaz

Aux alentours de la passerelle il y a plusieurs endroits qui se prêtent particulièrement à faire des pauses.

On remonte par un sentier étroit qui s'élargit une centaine de mètres plus loin en sortant de la forêt. On rejoint ensuite une route asphaltée qui nous a ramené jusqu'au point de départ.


Photos


Commentaires