Becca de Lovégno, Pointe de Masserey, Mont Gautier

La Becca de Lovégno, la Pointe de Masserey et le Mont Gautier sont trois sommets situés sur la crête de la rive gauche du vallon de Réchy. Une randonnée sauvage permet de visiter ces cimes tout en profitant d'une vue extraordinaire sur le haut du Val de Réchy d'un côté et le bas du Val d'Hérens de l'autre.

Détails du parcours

Région: Valais.

Point de départ: Prise d'eau de Mase (1805 m).

Accessible en transport publics: Non.

Point culminant: Pointe de Masserey (2839 m).

Dénivelé positif: 1130 m.

Distance: 12.8 km.

Temps de marche: 06h15.

Difficulté: Randonnée T4.

Date de la course: 29 septembre 2019.


Description

Accès

Accès en voiture

Prendre l'autoroute A9 jusqu'à la sortie Sion-Est, puis suivre les indications pour le Val d'Hérens. Au giratoire suivant (le deuxième giratoire si l'on vient depuis Sierre), continuer en direction de St. Martin. Suivre la Route de Chippis sur presque 2 km, puis, au giratoire à la sortie de Bramois, continuer en direction de St. Martin / Nax. Suivre la route principale sur environ 11 kilomètres. Environ 500 mètres après le village de Mase bifurquer à gauche en direction des Mayens de Mase. Suivre la route sur 3.5 km jusqu'aux abords du Mayen de Praz. Quelques places de parc sont disponibles vers la fin de la route goudronnée.

Il est possible de continuer en voiture (4x4 conseillé) sur la route d'alpage pas mal cabossée. Quelques 650 mètres plus loin la route se bifurque. Pour économiser 150 m de dénivelé sur la randonnée, poursuivre à droite et suivre la route sur un bon kilomètre jusqu'à un petit parking (max 4-5 voitures) à proximité de la prise d'eau. Pour économiser 550 m de dénivelé sur la randonnée, poursuivre à gauche et suivre la route sur quatre bons kilomètres jusqu'au parking de la buvette de l'Alpage de Mase.

Accès en transports publics

Les trois parkings susmentionnés ne sont pas accessibles en transports publics. Cependant on peut rejoindre le village de Mase par bus depuis la gare de Sion. De là il y a plusieurs sentiers balisés pour rejoindre l'Alpage de Mase (compter 2 heures de marche pour parcourir les 4.8 km de distance et 780 m de montée).

De la Prise d'eau à l'Alpage de Mase

Nous avons décidé de nous garer sur le petit parking une centaine de mètres avant la prise d'eau. Depuis les voitures on gagne rapidement P. 1805. Un sentier bien marqué monte à gauche en direction du Rimble (panneau blanc).

Le chemin traverse une belle forêt éparse et rejoint un sentier balisé environ 250 m plus loin. Poursuivre sur le branchement de droite en direction de l'Alpage (panneau blanc). Par une douce et jolie montée on arrive sur une route d'alpage qu'on remonte sur quelques 300 mètres. À hauteur des panneaux du tourisme pédestre, quitter la route et continuer sur un sentier qui mène jusqu'à la buvette d'alpage de Mase en passant par les chalets de La Louère.

De l'Alpage de Mase au Pas de Lovégno

Contourner la buvette par la gauche et poursuivre en direction du Pas de Lovégno (panneaux jaunes). Le sentier monte doucement à travers les pentes herbeuses qui affichaient déjà des couleurs automnales. Entre l'herbe d'un brun/jaune et les feuilles rougissantes des myrtilliers le panorama était superbe.

Le sentier passe en contrebas du chalet isolé de l'Arpette puis mène à un petit plateau en contrebas de la Pointe de Masserey que, vue de ce côté, a l'air très inhospitalière…

Le court replat est suivi d'une montée relativement pentue jusqu'au col à P. 2492. Poursuivre sur le sentier balisé qui traverse les pentes herbeuses du flanc S de la Becca de Lovégno. On gagne le Pas de Lovégno par une douce montée face à l'abrupte pointe qui se nomme La Maya. Au col on a une belle vue, bien que partielle, sur le Haut-Vallon de Réchy, les Becs de Bosson et le Roc de la Tsa.

Du Pas de Lovégno à la Becca de Lovégno

Au Pas de Lovégno nous avons été accueillis par un vent frais et désagréable. Nous avons emprunté sans attendre la sente bien marquée qui pars NNW et remonte à travers les pentes herbeuses en évitant des éboulis par la droite.

Après quelques minutes d'ascension, le Lac du Louché apparaît sur la droite dans toute sa splendeur. Un peu plus haut la sente rejoint la crête SSE et suit celle-ci jusqu'à gagner une épaule située à une cinquantaine de mètres au SW du sommet. Par une dernière courte pente gazonnée on atteint le sommet de la Becca de Lovégno avec un gros cairn à côté d'une petite croix.

De la Becca de Lovégno à la Pointe de Masserey

Depuis le sommet, au NE, on a une vue presque complète de l'arête qu'il faut parcourir pour rejoindre la Pointe de Masserey. À première vue il ne semblait pas y avoir de difficultés majeures, mis à part une petite pointe, mais une sente paraissait la contourner par la gauche…

Nous avons entamé la descendre dans la face NW par un semblant de sente. Quelques mètres plus bas elle devient plus visible et nous permet de rejoindre aisément la crête.

La sente poursuit sur le fil de l'arête. À quelques endroits il faut utiliser un peu les mains pour garder l'équilibre et passer quelques grosses marches naturelles.

On arrive au pied du petit éperon remarqué depuis le sommet de la Becca de Lovégno. Effectivement on peut le contourner par la gauche en suivant une sente étroite légèrement exposé. Les personnes sujettes au vertige risquent de ne pas apprécier du tout ce passage!

Continuer le long de l'arête jusqu'à une petite cime qui donne sur la face SW de la Pointe de Masserey. Là aussi une sente étroite et légèrement exposée permet de contourner la petite cime par la gauche.

Gravir ensuite la pente herbeuse de la face SW de la Pointe de Masserey en longeant plus ou moins l'arête jusqu'à rejoindre la croix installée sur l'antécime. Nous nous sommes posés à proximité de la croix pour manger un morceau tout en regardant le Haut-Vallon de Réchy.

De la Pointe de Masserey aux Brechets

Depuis la croix marcher sur la crête en direction NEE jusqu'au vrai sommet de la Pointe de Masserey, une petite centaine de mètres plus loin. On peut soit contourner le sommet par la gauche en empruntant une sente bien visible, soit monter jusqu'au sommet et poursuivre sur le fil de l'arête. À quelques endroits il faut à nouveau utiliser les mains, mais c'est n'est pas plus difficile qu'auparavant.

Pendant la descente nous savons croisé un troupeau de yacks. Nous avons alors quitté la crête pour faire un large détour afin d'éviter de trop nous approcher de ces énormes animaux. Hélas ce fut inutile car, quelques centaines de mètres plus loin, après avoir contourné une butte herbeuse, nous nous sommes retrouvés face à face à une vingtaine de ces grands ruminants qui avaient l'air curieux. Nous n'avons pas fait les malins et avons diligemment continué notre descente sur les pentes herbeuses jusqu'à rejoindre le col des Brechets, marqué avec une croix en bois.

Des Brechets au Mont Gautier

Un chemin bien visible monte en direction N dans la face W entre herbe et éboulis et mène jusqu'à un petit col entre deux pointes rocheuses. Continuer à suivre le chemin qui traverse les pentes herbeuses de la face SE et mène au pied du sommet du Mont Gautier. Monter jusqu'à rejoindre l'arête sommitale puis suivre le fil de l'arête et gagner le sommet du Mont Gautier (sans cairn ni croix).

Du Mont Gautier au Col de Cou

Poursuivre sur l'arête E, contourner un éperon rocheux par la gauche et récupérer une sente relativement bien visible qui part plein N. La descente est parfois un peu casse-gueule à cause de la caillasse assez instable. Suivre la crête jusqu'à gagner col de Cou.

Du Col de Cou à la Prise d'eau

Au col de Cou on retrouve un sentier balisé (et pas mal de monde). Suivre le balisage jusqu'à l'Alpage de Mase. Nous nous sommes arrêtés pour boire un verre au restaurant. Le cadre est assez sympa, mais l'accueil nettement moins. Du coup n'avons pas fait long avant de retourner au point de départ par le même parcours qu'à la montée.


Photos


Commentaires