Sentier des Grottes des Rochers de Naye: démontage des escaliers endommagés

Actualité, 09 octobre 2017

Article paru sur le site Bureau d'étude Relief le 26 septembre 2017

Un événement survenu cet été sur un sentier pédestre dans la région des Rochers de Naye est à la source d’un questionnement maintes fois remis sur le tapis: qui est responsable de la sécurité sur les sentiers de montagne équipés?

En Suisse, l’entretien des sentiers pédestres relève généralement de la responsabilité des communes qui sont bien souvent propriétaires des terrains en zone de montagne (Loi fédérale sur les chemins pour piétons et les chemins de montagne (LALCPR)).

Cependant, dans le cas du chemin des Grottes de Naye, la commune a priori concernée – Haut-Intyamon – se sent très peu impliquée dans l’entretien de ce sentier qui ne va ni ne vient véritablement sur son territoire si ce n’est précisément la portion équipée d’échelles récemment endommagée. Les principaux territoires qui profitent de l’existence de ce “passage dans la montagne” sont les Communes de Montreux, Villeneuve et Veytaux mais également l’entreprise de transport Montreux Oberland Bernois (MOB) qui exploite la ligne de chemin de fer Montreux-Rochers de Naye et possède deux auberges dans les environs (Hôtel Rochers de Naye et Auberge Jaman). Autres usagers du sentier, les “via ferratistes”, sont nombreux à choisir ce cheminement pour perdre l’altitude durement gagnée sur les courts échelons scellés dans la paroi.

L’histoire de l’aménagement des escaliers doit également être pris en compte dans la réflexion qui mènera à la réfection ou au démantèlement de cet équipement. Avant 1995, le sentier officiel passe par les Grottes de Naye. Il est balisé bleu et blanc (Légende sentiers de randonnée). C’est à l’occasion du 700e anniversaire de la Confédération qu’un sentier est créé à flanc de paroi, parallèlement aux grottes, empruntant quelques vires naturelles. Le terrain abrupt et rocheux nécessite un aménagement et des câbles sont fixés en différents endroits. Cet aménagement est réalisé, à l’époque, sous la conduite du Club Alpin Suisse, section de Montreux. Le passage en est facilité mais reste malaisé, que l’on choisisse de passer par l’intérieur ou par l’extérieur de la montagne. Le sentier garde sa couleur bleu-blanc.

Quelques années plus tard, le MOB décide d’ajouter des éléments de sécurité et de confort à ce cheminement qui devient dès lors un tronçon apprécié parmi les jolies randonnées autour du massif de Naye. Une belle boucle prisée des randonneurs consiste à prendre le train jusqu’aux Rochers de Naye et à descendre à pied jusqu’à la gare de Jaman. Le sentier officiel est finalement modifié par Suisse Rando. Désormais, il ne passe plus par les grottes mais emprunte les escaliers et par la même occasion, passe au rouge et blanc (Légende sentiers de randonnée).

Depuis cet été, le chemin devenu impraticable est source d’inquiétudes pour les divers acteurs concernés. La dernière mesure en date, prise par le MOB est le démontage des escaliers endommagés et la fermeture du chemin pédestre. La grotte, elle, reste praticable. Mais si elle ravit certains intrépides, d’autres randonneurs moins aguerris préfèrent rebrousser chemin plutôt que de s’aventurer dans la montagne. Il faut d’ailleurs être muni d’une bonne lampe frontale et de véritables chaussures de randonnée pour s’y aventurer sans danger.

Alors que des initiatives de rando spéléo voient le jour en France, comme Speleorando Bauges, y aurait-il une place pour des projets similaires en Suisse, par exemple aux Rochers de Naye? Le bureau Relief suit de près le destin du sentier des Grottes de Naye. Et nous sommes prêts à accompagner toute initiative innovante en ces lieux!

Source de l'article

Commentaires